30/11/1874 - 24/01/1965

Winston Churchill

  • Agrandire
  • Rétrecir

Vétéran de cinq campagnes militaires, député depuis quarante ans, neuf fois ministre, écrivain prolifique et orateur redouté, Winston Churchill devient Premier lord de l’Amirauté en septembre 1939. A ce poste, il donne une impulsion certaine à la guerre sur mer, mais ne peut infléchir la politique timorée de son gouvernement.
Accédant au pouvoir suprême le 10 mai 1940, cet infatigable lutteur va mener la guerre comme Premier ministre et ministre de la Défense d’un gouvernement de coalition. Il galvanise le peuple britannique et obtient l’aide américaine au cours d’une période fertile en désastres, depuis Dunkerque jusqu’à Singapour. Organisateur de talent et propagandiste de génie, Churchill est également un stratège brouillon et impulsif, mais il est solidement encadré par des militaires compétents et des ministres pondérés, et doit en outre concerter sa stratégie avec l’allié américain dès 1942. C’est ce qui permet les débarquements d’Afrique du Nord, de Sicile et de Normandie, grâce auxquels le Reich est finalement vaincu en mai 1945. Mais Churchill, premier artisan de la victoire, n’en est pas moins congédié par le peuple britannique à la suite des élections de juillet 1945.

Une source Historia

// Dossiers

LA LIBERATION DES CAMPS

Surpris par la rapidité de l’avance soviétique, les nazis tentent de dissimuler les preuves des massacres...

LE BILAN DE LA GUERRE : 50 MILLIONS DE MORTS

Pour la première fois dans l‘histoire, le nombre de victimes civiles a été de loin supérieur à celui des militaires.

LA DEPORTATION

Chaque conquête du IIIe Reich est suivie de la création de nouveaux camps...

// Événements

U bootes : les "loups gris" de l’Atlantique

Les "Loups de l’Atlantique" sont groupés en meutes. Ils coulent, dans cette seule année 1941, quatre millions de tonnes de navires anglais !

Un attentat contre Hitler

Le 20 juillet 1944, le Colonel comte Klaus von Stauffenberg, dépose une bombe sous le bureau d’Hitler...

La bataille de Berlin. L’Allemagne capitule

Seuls résistent jusqu’au bout quelques désespérés et quelques fanatiques.