11/11/1885 - 21/12/1945

George C. Patton

  • Agrandire
  • Rétrecir

Au moment de Pearl Harbor, le général George C. Patton est à la tête de la 2e division blindée basée à Fort Benning, Géorgie. Le 8 novembre 1942, il commande avec succès les troupes débarquées au Maroc, et il lance en avril 1943 une contre-attaque de blindés qui permet de libérer l’oasis tunisien de Gafsa. En août, Patton commande la 7e armée US qui s’empare de Palerme et de Messine ; mais une gifle administrée à un soldat en état de choc lui vaut d’être renvoyé en Grande-Bretagne et mis à la tête d’un « 1er groupe d’armée » fictif. Une fois les Alliés établis en Normandie, pourtant, Patton commande la 3e armée US qui perce à Avranches, libère la Bretagne et cerne l’ennemi dans la poche de Falaise. Poursuivant son mouvement de débordement, il franchit la Seine, contourne Paris et libère Nancy, Epinal et Metz entre septembre et décembre 1944. Ayant délivré Bastogne assiégée lors de la contre-offensive allemande des Ardennes, Patton franchit le Rhin à Oppenheim le 23 mars 1945 et se dirige vers Prague. Ayant reçu l’ordre de s’arrêter, il se répand en propos antisoviétiques et est relevé de son commandement. Il mourra à Heidelberg le 21 décembre 1945, des suites d’un accident de voiture.

Une source Historia.

// Dossiers

L’EVOLUTION DES TECHNIQUES

Plus de 250 savants travaillent jour et nuit dans le but de mettre au point des armes secrètes avec lesquelles Hitler croit pouvoir renverser le cours de la guerre.

LA RESISTANCE EN FRANCE ET EN EUROPE

Dès 1940, des hommes et des femmes de tous les milieux sociaux et de tous les horizons politiques décident de poursuivre la lutte contre l’occupant.

LA PROPAGANDE : ARME DE GUERRE ?

Hitler a très vite compris ce que la propagande pouvait apporter à son projet diabolique.

// Événements

Pologne : l’agression

Hitler décide de mettre fin à ce qu’il appelle la pire monstruosité du traité de Versailles : le couloir de Dantzig.

Le Traité de Versailles : les germes d’une future guerre

Signé le 28 juin 1919 dans la galerie des Glaces du château, le traité de Versailles met un point final à la Première Guerre mondiale.

Le siège de Leningrad

Fin juin 1941, 725 000 hommes, 13 000 canons, 1 500 chars telles sont les forces allemandes dirigées sur Leningrad...