29/10/1897 - 01/05/1945

Joseph Goebbels

  • Agrandire
  • Rétrecir

Ministre de la Propagande et de l’Information, Josef Goebbels fait preuve d’un rare talent pour haranguer ses compatriotes dès le début de la guerre. Ses discours radiodiffusés et ses articles dans la presse donnent le ton à toute l’information de l’Europe occupée. Surnommé « le nain venimeux » en raison de sa petite taille, de son pied bot et de ses propos au vitriol, Goebbels est dévoué corps et âme à Hitler, qui admire sa culture, approuve son fanatisme et apprécie hautement ses délires antisémites. Par son activisme inlassable après 1942, Josef Goebbels parvient à soutenir le moral du peuple allemand, malgré une longue succession de défaites militaires et un bombardement toujours plus intensif des grandes villes du Reich. Chargé en août 1944 de la direction de la guerre totale, il proclame sa foi dans la victoire finale grâce à l’utilisation d’armes secrètes, et fait appliquer la tactique de la terre brûlée lors de l’avance des troupes alliées sur le territoire allemand. Désigné comme futur chancelier dans le testament d’Hitler, Josef Goebbels pousse le fanatisme jusqu’à sa conclusion logique en s’empoisonnant avec toute sa famille, quelques heures après le suicide d’Hitler.

Une source Historia.

// Dossiers

LA LIBERATION DES CAMPS

Surpris par la rapidité de l’avance soviétique, les nazis tentent de dissimuler les preuves des massacres...

LES FEMMES DANS LA GUERRE

A la différence de l’Allemagne et du Japon, les Alliés mobilisent massivement les femmes pour participer à l’effort de guerre.

LES ENFANTS DANS LA GUERRE

Victimes directes ou indirectes du conflit, les enfants n’oublieront jamais ce qu’ils ont vécu.

// Événements

La bataille de Berlin. L’Allemagne capitule

Seuls résistent jusqu’au bout quelques désespérés et quelques fanatiques.

La bataille de Normandie

Hitler veut absolument contenir les Alliés en Normandie pour protéger les rampes de lancement de ses armes de terreur, les V1.

Débarquement des alliés en Sicile

Une nouvelle opération de débarquement est prévue en Sicile, sur un front de 160 kilomètres, entre les ports de Licata à l’ouest et de Syracuse à l’est.