20/04/1889 - 30/04/1945

Adolf Hitler

  • Agrandire
  • Rétrecir

Après une longue suite d’annexions sans guerre, Adolf Hitler déclenche la Seconde Guerre mondiale le 1er septembre 1939. Les victoires éclair remportées en Pologne, en Norvège et en France entre septembre 1939 et juin 1940 lui donnent un sentiment d’invulnérabilité, à peine démenti par l’échec de sa Luftwaffe dans la bataille d’Angleterre. Le 22 juin 1941, Hitler lance une attaque brusquée contre l’URSS, qu’il s’attend à vaincre en quatre mois. Après d’éclatantes victoires initiales, les premiers revers aux portes de Moscou en décembre 1941, suivis de l’échec des offensives de l’été 1942 entre Caucase et Volga, font apparaître la vulnérabilité de son appareil militaire, démesurément étiré entre le Cap Nord et les déserts de Libye. Il n’en trouve pas moins les effectifs et les ressources nécessaires à la déportation et à l’élimination de millions de Juifs. Face à une gigantesque coalition de la Grande-Bretagne, de l’URSS et des Etats-Unis, le Führer ne connaît que deux stratégies : l’offensive à tout prix et la résistance sans esprit de recul. Depuis le désastre de Stalingrad jusqu’à l’échec de la contre-offensive des Ardennes, ces préjugés causeront sa perte. Le 30 janvier 1945, Hitler se suicide, quelques heures seulement avant l’arrivée des premiers tanks soviétiques devant la chancellerie du Reich.

Une source Historia.

// Dossiers

LA FRANCE DE VICHY

L’état français s’organise désormais autour de la personnalité du maréchal, objet d’un véritable culte soutenu à grand renfort de propagande.

LE PROCES DE NUREMBERG ET DE TOKYO

Témoignages poignants et débats se succèdent, les massacres perpétrés par les nazis éclatent au grand jour.

LES FEMMES DANS LA GUERRE

A la différence de l’Allemagne et du Japon, les Alliés mobilisent massivement les femmes pour participer à l’effort de guerre.

// Événements

L’enfer de Stalingrad

Les Allemands voient les chars russes refermer le cercle autour d’eux. La VIème armée du général Paulus est prise au piège de Stalingrad.

L’entrée des troupes allemandes dans Paris

Le 14 juin 1940 à l’aube, les Allemands entrent dans Paris. La croix gammée, symbole du nazisme, flotte sur Paris.

Munich et l’affaire des Sudètes

Hitler a pour objectif de dominer l’Europe, en réunissant les populations de langue allemande résidant dans les autres pays du continent.