La Lituanie est le plus grand des états baltes. C’est aussi celui dont l’essor économique est attendu avec le plus de curiosité. Vilnius, ville dont la vie culturelle est extrêmement riche, dispose d’une importante université présente dès 1579. Des géographes français ont par ailleurs calculé que le centre de l’Europe se trouve en Lituanie à 10km de la capitale.

L’histoire
La Lituanie est une vieille nation européenne. Seul, puis uni à la Pologne, le grand-duché lituanien fut l'un des plus grands États de l'Europe médiévale pendant plusieurs siècles. Au XVe siècle, il s'étend de la Baltique à la mer Noire, où il se confronte à l'Empire Ottoman.
Annexée par l'Empire russe en 1795, la Lituanie proclame son indépendance en 1918. Après la Deuxième Guerre mondiale, elle est annexée par la Russie soviétique.
Premier pays à se détacher de l'orbite soviétique par l'entremise des initiatives médiatisées du Président Landsbergis, la Lituanie recouvre son indépendance en mars 1990 et obtient finalement la reconnaissance officielle de la communauté internationale en 1991, avant que les troupes russes ne quittent définitivement le pays en août 1993. Depuis 1992, les différents gouvernements s'attachent, de manière consensuelle, à ancrer la jeune démocratie parlementaire dans l'Europe.

La culture
Réserves naturelles, flore et faune diversifiées : la Lituanie dispose d'un territoire propice au tourisme et à la nature. La Flèche Curonienne, banc de sable long de 100 km et large de 4 km, est classée site du patrimoine mondial par l'Unesco. La cigogne est le symbole du pays.
Dans la vieille ville de Vilnius, se mêlent harmonieusement les traditions et styles gothiques, baroques et Renaissance. Les fêtes religieuses constituent le socle culturel des traditions comme en témoignent les symboles propres à la Lituanie, tels les christs penseurs et les colonnes de bois sculpté. Des influences slaves et juives apportent leur contribution à la richesse du patrimoine culturel national.
Le brassage de la bière est pratiqué depuis des siècles, grâce à une eau pure et limpide. La boisson nationale accompagne les copieux plats « à la paysanne », à base de tomate, chou, concombre et pomme de terre, comme le « cepelinai », nommé aussi « zeppelin », parce que sa forme évoque celle du ballon dirigeable.

Source : service d’information du gouvernement