TV5MONDE Dakar : carte postale interactive : reportages photographiques, sons, vidéos, panoramiques 360°, musique et ressources documentaires.

A la découverte d'une ville du monde avec TV5MONDE 

La littérature sénégalaise est très riche. Nous vous proposons ici les ouvrages qui nous ont le plus intéressés et qui vous permettrons sans conteste de mieux vous imprégner de la culture sénégalaise.

 

  Pour la jeunesse
"Les contes d’Amadou Koumba", Birago Diop, Editions Présence Africaine
C’est en songeant d’abord aux griots de son enfance… et ensuite aux vieux barde Amadou Koumba N’Gom, que Birago Diop rédigea en 1942 ce recueil de contes qui tient lieu aujourd’hui de référence absolue. Puisant avec jubilation dans la tradition orale et le vivier poétique des conteurs africains populaires, l’auteur offre - le temps de 19 fables philosophiques – une nouvelle identité à la littérature sénégalaise. Vous pourrez savourer des récits où hommes et animaux épinglent nos travers, nos manies… croquant une vorace et chatoyante palette humaine touchant à l’universel.
  "Dakar en barre", Lucio Mad, le Poulpe, Editions Baleine
Incorrigible globe-trotter, le Poulpe parcourt le monde, surfant de crimes en taxis-brousse, volant au secours des victimes et opprimés de tous poils ! Il nous entraîne ici au féroce soleil de Dakar pour jouer les justiciers. Sur fond de hip-hop et rap wolof, il va tenter d’élucider une série de crimes et de rapt qui frappent le monde du sow-biz local où l’on croise une série de personnages épicés et savoureux.
"Terre d’ébène, la traite des noirs", Albert Londres, Editions Serpent à Plumes, collection Motifs
En 1927, Albert Londres embarque pour un périple de quatre mois dans les colonies françaises d'Afrique. Il a déjà écrit quelques articles sur les "petits Blancs" de Dakar, mais s'engage cette fois dans une enquête d'envergure sur les pratiques des colons usagers du "moteur à bananes". Il en rapporte un récit virulent, caustique, dont le lecteur sort tour à tour réjoui et atterré, dénonçant les milliers de morts survenues au nom de l'exploitation des forêts et de la mise en valeur du territoire.
  Mais aussi pour les plus petits :
  Mamadou et autres contes d’Afrique de l’Ouest, Vance Caines et Mamadou Dialo, Editions Syros

 

Guides touristiques

"Le grand guide du Sénégal", Andy Gravette, Editions Gallimard
Un guide touristique mais aussi un très beau livre. Trois parties complémentaires, consacrées tant au Sénégal qu’à la Gambie.

  "Le guide du routard en Sénégal-Gambie", collectif, Editions Hachette
Conforme à la verve habituelle de la collection des " Routards ", c’est un bon guide général, respectueux des particulurités et des traditions des pays.

 

Policier
"La vie en spirale", Abasse Ndione, Editions Gallimard, collection Série Noire
Le premier titre de celui qui est considéré comme le chef de file du roman noir dans son pays
"Laay Gooté pénétra en coup de vent dans la chambre. - On a giflé Dappassa, s'écria-t-il. C'est fini les gars, je cesse de fumer. On ne termina même pas le thé. On prit place dans la Simca pour aller à Ximbé. Le chanvre indien et la façon d'en trouver fut l'unique sujet de notre conversation durant le trajet. Le spectre des jours sombres se profilait à l'horizon. La dernière source était tarie et la pénurie de chanvre indien était pire que celle d'eau.".
A lire aussi :
"Ramata", Abasse Ndione, Editions Gallimard, collection Série Noire : le portrait magistral et torturé d’une femme avec en arrière-plan un pays, le Sénégal.

 

Photographie
"Mama Casset, les précurseurs de la photographie au Sénégal", Editions de la Revue Noire
Mama Casset, né en 1908 s’est éteint en 1992 après une vie passée d’abord à Saint-Louis puis à Dakar. Initié à la photographie par un français, il est enrôlé dans l’armée française pour réaliser des photographies aériennes. Dans les années 40, il installe sont studio African Photo dans la Medina et devient le photographe à la mode de Dakar. Ses portaits de la bourgeoisie comme du peuple sénégalais deviendront vite des références.

 

Littérature
"Le froid et le piment", Mame Seck Mbacké, Editions de l’Harmattan
Voici des faits atrocement vécus de l'immigration africaine en France, à partir d'expériences incroyables subies par des sénégalais. Dans la première partie, des comptes rendus sans fioritures qui sonnent sec comme les pièces décharnées d'un ossuaire. Dans la seconde partie, l'auteur, par le biais de confidences reçues, revêt les os de chair, y fait courir le sang et la chaleur de la vie sous le prisme d'émotions très fortes, mais c'est encore vers le même, invariable, destin.
"L’aventure ambiguë", Cheikh Hamidou Kane, Editions 10/18, collection Domaine étranger
"De manière significative, L'aventure ambiguë, histoire d'un itinéraire spirituel, porte en sous-titre récit. Ce qui frappe en effet le lecteur de ce livre, c'est le classicisme dû autant à la retenue du ton qu'à la portée universelle de la réflexion philosophique. Sans doute l'auteur oppose-t-il à la pensée technique de l'Occident, essentiellement tournée vers l'action, la pensée de l'Islam, repliée sur elle-même, mais au-delà de cette confrontation c'est finalement le problème de l'existence qui est posé. On voit par là comment Cheikh Hamidou Kane, échappant à la donnée temporelle et politique de son sujet, l'angoisse d'être noir, débouche sur une réflexion qui nous concerne tous : l'angoisse d'être homme."
"L’errance de Sidiki Bâ", Mamadou Mahmoud N’Dongo, Editions L’Harmattan
Un texte violent et dérangeant par l’un des représentants de la nouvelle génération des écrivains africains francophones, dont la liberté d’écriture échappe au cadre d’un roman traditionnel et qui se heurte de front aux drames actuels du continent.
"Il m'arrivait certains soirs d'utiliser des bougies lors de mes pérégrinations au sein de cette protubérance qui, avec les accumulations incessantes des décombres, avait la dimension incommensurable d'une charpente, d'une excroissance boursouflée, traversée par un fleuve uligineux. Au loin, j'apercevais le wagon d'un métro finissant d'être en bourbier. Un terrible bruit d'éructation, tel un hideux hosanna, émanait de ces cordillères.
"Le jujubier du patriarche", Aminata Sow Fall, Editions Le Serpent à Plumes, collection Motifs (faire un lien sur la page Aminata Sow Fall, dans Portraits)
Le cinquième roman d'Aminata Sow Fall, Le Jujubier du patriarche, nous plonge dans la complexe mémoire africaine, tissée autour du chant, le chant qui célèbre les lignées des héros antiques, des bâtisseurs et des grands guerriers. L'enjeu de la mémoire, c'est la place qui revient aujourd'hui à chacun au sein de la société. Mais le tissage peut aussi être déchiré par l'intrusion du monde "moderne" qui suit les Indépendances...Un foisonnement de personnages, de temps, de castes, et partout, toujours, les mots qui figent ou qui brisent. Narrations et dialogues, paroles de griots, de femmes, de chefs nous emmènent en procession jusqu'au jujubier du patriarche où devra s'accomplir la renaissance.
"Riwan ou le chemin des sables", Ken Bugul, Editions Présence africaine
Dans un récit bouleversant et puisé aux sources d'un vécu authentique, ce livre raconte des destins croisés de femmes africaines prises dans des relations monogamiques " modernes " ou polygamiques " traditionnelles ". Intellectuelle, " évoluée " sans vraiment être heureuse de l'être, malgré de grandes illusions initiales, la Narratrice-Personnage devient la 28e épouse d'un marabout dont elle s'était d'abord prise d'amitié et qui habite un village quelque part dans le centre du Sénégal.
"Le toubab de Saint-Louis", Sylvie Argondico, Editions Présence africaine
Stan est chargée par son journal de retrouver et d'interviewer Dormier, un écrivain de talent qui a tout quitté, en pleine gloire, pour partir vivre en Afrique.
De Dakar à Saint-Louis du Sénégal, Stan découvre un monde, un rythme, une lumière, qui la séduisent et la transforment un peu plus chaque jour. Le reportage cède progressivement la place à une quête beaucoup plus importante : " celle qui mène à soi-même ". Quelle est donc cette terre qui ne laisse personne la quitter indemne ?
   Léopold Sédar Senghor

 

Copyright © 2001 TV5MONDE
Retour haut de page