24 heures a Athènes, ça me dit !
La vie
Les gens
Les lieux
Dossiers
Ressources
Les Plus

Voyage dans le temps : L'Acropole hier et aujourd'hui
Si rien n'apparaît téléchargez gratuitement le lecteurFlash
 
A la découverte d'une ville du monde avec TV5 


Des familles immigrent du bassin du Danube vers la Grèce et érigent des châteaux forts aux endroits stratégiques comme Mycènes ou Tirynthe. Vers 1500 avant J.-C., un château mycénien est construit sur l’Acropole. Elle devient une puissante cité avant de sombrer dans l’oubli pendant plusieurs siècles.

Athènes, qui jusqu’alors était réduite à de petits habitats dispersés, prend de l’ampleur. L’Attique est gouvernée par le roi d’Athènes et la noblesse s’installe en ville.

Après l’abolition de la monarchie (683 avant J.-C.), Pisistrate brise l’aristocratie et dote la ville d’une flotte puissante. Grand protecteur des arts et suivi dans cette voie par ses fils, il fait ériger dans toute la ville de magnifiques bâtiments comme l’Olympeion ou les temples de l’Acropole et pose les fondements de la grande puissance d’Athènes avant la chute de sa dynastie en 510 avant J.-C.

Les grands édifices de l’Acropole sont construits : le Parthénon, les Propylées, le temple d’Athéna Niké, l’Erechtéion. Les Perses qui occupent la ville sont finalement repoussés. Avec Périclès, la ville devient un centre culturel important.

La cité condamne à mort Socrate, accusé de corrompre la jeunesse.

Athènes est conquise par Philippe II de Macédoine. Son fils et successeur Alexandre le Grand s’emploie à relever la ville des ravages de la guerre du Péloponnèse.

La Macédoine puis la Grèce deviennent des provinces de l’Empire romain. Athènes devient un formidable centre culturel et économique.

L’apôtre Paul prêche l’Evangile en Grèce avec l’épître aux Corinthiens

Chute de l’Empire romain, la population diminue brutalement dans la cité

L’empereur Constantin le Grand autorise l’exercice du christiannisme. En 330, il fonde Constantinople, deuxième capitale impériale mais qui relègue rapidement Athènes au simple statut de ville de province. En 395, Athènes appartient à l’Empire Byzantin. En 396, les Wisigoths saccagent la ville sans toutefois toucher à l’Acropole.

L’empereur Justinien interdit les écoles païennes d’Athènes. Les temples grecques sont détruits ou transformés en églises.

Après avoir subi les appétits des Francs, des Catalans, des Florentins et des Vénitiens, Athènes tombe aux mains des Turcs et l’Acropole devient le domicile des gouverneurs successifs qui transforment l’Erechtéion en harem et le Parthénon en mosquée.

La guerre d’indépendance, commencée en 1821, s’achève en 1828. Athènes est reconstruite et devient la capitale de la nouvelle Grèce. Active et prospère, la vielle est surnommée le "Paris de la Méditerranée".

Les conséquences de la première guerre mondiale et le traité de Lausanne provoque l’arrivée à Athènes de près d’une million de réfugiés d’Asie Mineure.

Occupation allemande et famine

La junte des colonels est au pouvoir

Nomination de Mélina Mercouri au poste de ministre de la Culture. Sous son impulsion, la patrimoine architectural de la ville bénéficie d’une restauration de qualité. Des rues piétonnes sont aménagées.

Début de la construction des lignes 2 et 3 du métro

Athènes accueille les premiers Jeux Olympiques du premier millénaire.

  Copyright © 2004 TV5
Retour haut de page